Kaiba – Intégrale FHD

3
761

Bonsoir tout le monde !

Je vous en parlais dans le précédent récap’ : l’heure est venue ! Et je vais encore prendre un ton un peu solennel, mais tant pis. Car aujourd’hui, c’est une sortie qui compte pour moi. Après vous avoir proposé l’intégrale de Panty & Stocking with Garterbelt, je suis vraiment très heureux de pouvoir vous proposer aujourd’hui l’intégrale de Kaiba. Et ce pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, parce qu’il s’agit de mon premier projet à la traduction. Eh oui, on ne s’improvise pas traducteur du jour au lendemain. Mais après les tentatives réussies de Light sur nos deux projets Light Novel, j’ai eu envie de m’y essayer à mon tour. Ça n’aura pas été de tout repos, d’ailleurs, car il m’aura tout de même fallu 6 mois pour parvenir à en voir le bout. Mais j’ai réussi, et j’espère que le résultat est à la hauteur. Light m’aura malgré tout devancé en traduisant lui-même un projet anime, en l’occurrence la saison 4 de Full Metal Panic!, mais passons cet instant pub pour en revenir au sujet. Car, après tout, ce n’est pas une compétition.

Il s’agit donc de mon premier projet à la traduction et, étant relativement une bille en japonais, vous vous doutez bien que la traduction sera essentiellement (à 99 % pour ne pas dire 100) basée sur l’anglais. J’espère donc que tant la qualité de la traduction que les différents styles et registres employés ne vous choqueront pas et ne sont pas trop à côté de la plaque. Je tiens également à remercier Light, Tinta et Zapi d’avoir joué le jeu et visionné ce projet pour moi, me suivant dans mon petit caprice, et merci également à moi15moi pour son apport en source vidéo et qui a rejoint notre équipe il y a peu en tant que fournisseur de sources.

Ensuite, l’autre raison pour laquelle je suis content de partager ce projet, c’est parce qu’il est mené par un réalisateur dont j’affectionne particulièrement les travaux : Masaaki Yuasa. Je ne le connais pas depuis très longtemps, ne l’ayant découvert qu’assez tardivement avec successivement The Tatami Galaxy (adaptation d’un LN de Tomihiko Morimi, l’auteur de The Eccentric Family) puis Ping Pong (adaptation du manga de Taiyô Matsumoto, réédité chez Delcourt/Tonkam début février). Mais j’ai très rapidement adhéré à ce que je voyais.

Mais c’est un réalisateur surtout reconnu (du plus grand nombre) pour ses travaux plus récents, comme Lou et l’île aux sirènes ou encore Devilman Crybaby. Mais quel plaisir ç’a été de dénicher une de ses œuvres plus anciennes, et dont je n’avais pas du tout entendu parler. Finalement, je suis tombé dessus un peu par hasard, mais, ayant fortement apprécié, j’ai songé modestement à essayer de lui donner un petit coup de neuf avec mon humble traduction, ainsi qu’un peu de lumière au milieu des projets plus récents et populaires du réalisateur.

Mais alors, Kaiba, de quoi ça parle ? Sans surprise, il ne s’agit pas d’un biopic sur l’un des antagonistes les plus emblématiques de Yu Gi Oh!, mais d’une histoire de science-fiction sur un homme, Kaiba donc, qui se réveille un matin sans aucun souvenir. Dans ce monde, les souvenirs peuvent être stockés dans des puces, de forme conique, qui peuvent être insérées et retirées à souhait du corps de n’importe qui. Voyageant de planète en planète, notre protagoniste va donc essayer de retrouver ses souvenirs. Hashtag mystère.

Et c’est donc sur ce teasing, un peu nul je le reconnais, que je vais vous laisser. En espérant que vous laisserez sa chance à cette série, malgré un chara-design très particulier et loin des canons classiques de l’animation japonaise. Je souhaite que ça vous plaise et que vous ayez envie de le partager et de le faire découvrir à votre famille ou à vos amis. Merci pour votre soutien et très bon visionnage à vous. Et à demain pour le récap’ de janvier (déjà !).

PAGE PROJET

LIENS DE TÉLÉCHARGEMENT

DÉDIÉ

JHEBERG

Rating: 4.8/5. From 3 votes.
Please wait...
Actuel PDG de la Yarashii, successeur du Grand Manitou Raton, j'occupe principalement les postes de Relecteur Qualité, Encodeur et Rédacteur. En bon perfectionniste acharné, je tiens à faire mon travail le mieux possible, mais je rechigne souvent à la tâche. Je fais aussi office de CM sur nos réseaux sociaux.

3 COMMENTAIRES

  1. J’avais déjà beaucoup aimé Ping pong et tatami galaxy, kaiba était donc naturellement sur ma liste d’animé à voir. Que vous le proposiez était l’occasion de le voir.
    Et j’ai adoré. C’est une série qui brille par son style original, ses thèmes et idées abordés, ses personnages (même ceux qui sont là le temps d’un épisode laissent une forte impression) et bien sure son histoire (même si la fin est un peu décevante après 7 premiers épisodes que j’ai trouvé excellent). La musique était vraiment plaisante aussi, dommage que l’OP et l’ED n’étaient pas sous-titré.
    Merci beaucoup d’avoir proposé cette série.

    • Merci pour ce commentaire, et très heureux de voir que cela t’a plu 🙂
      Concernant la non-traduction des OP/ED, c’est un choix volontaire que nous faisons sur les blu-rays. C’est vrai que cela m’a été suggéré avant la sortie, donc j’y réfléchis pour une version bonus, proposée en plus des épisodes. Affaire à suivre…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici