Bien le bonjour,

Oui oui, nous sommes toujours bien vivants, je vous rassure. Nos projets prennent simplement plus de temps qu’avant, c’est tout. Et pour occuper ce mois de mars bien morose, que diriez-vous de vous replonger pendant deux heures dans une des licences les plus marquantes des années 2000 ?

Car, oui, pour fêter les dix ans de la franchise Code Geass, Sunrise a annoncé relancer la saga par l’intermédiaire d’abord de trois films résumés présentant une version « alternative » de l’histoire, puis d’un quatrième long-métrage faisant office de suite à ces films. Étant un fervent admirateur de cette saga, je ne pouvais pas passer à côté en l’absence de licence. Comme il n’y en a toujours pas, aujourd’hui, nous vous proposons donc ce segment inédit.

Vous allez sûrement me dire « Pourquoi ne pas également sortir les trois films résumés ? Après tout, il s’agit théoriquement de la suite de cette « version alternative. » Effectivement, la question est légitime. Et, pour les avoir vus, je vais vous répondre ceci : comprenez par « alternative » des films se contentant principalement de couper dans le tas pour faire rentrer 50 épisodes en 3 fois 2 heures environ. Sans rentrer dans les détails, sachez que la majeure partie de ces montages récents provient des séries TV elles-mêmes. Par conséquent, du point de vue des sous-titres, il s’agit très majoritairement du même travail proposé par Kazé à l’époque. Nous avons donc décidé qu’il n’y avait pas lieu de sortir ces films chez nous, notre contribution potentielle dessus se révélant insuffisante et la différence « textuelle » entre ces films et l’œuvre de base déjà licenciée trop faible.

Ce faisant, nous publions donc directement le quatrième film, suite théorique desdits longs-métrages résumés. Or, je vous le dis tout de suite, ne vous inquiétez pas, il n’y a quasiment rien dans ce film qui s’expliquerait par cette “version alternative” ». Je dis quasiment, car, oui, il y a bien quelque chose, mais, vis-à-vis de l’histoire en tant que telle de l’œuvre, c’est un détail. Libre à vous donc de vous donner la peine de visionner ailleurs ces trois films résumés ou non, ce n’est pas indispensable.

Pour en revenir au film lui-même, je ne dirai qu’une chose : modérez votre enthousiasme si vous adorez l’une ou les deux saisons TV. Apprenez la pondération en toute chose et vous en sortirez grandis. Si si, croyez-moi, calmez vos ardeurs, détendez-vous et appréciez le spectacle sans trop vous poser de questions. Ce sera mieux pour tout le monde !

Comme je sens que je vous ai grandement intrigués avec ce paragraphe, je ne vais pas faire traîner cet article plus longtemps. Je tiens tout de même à remercier encore Vardë pour son aide précieuse sur l’encodage. Il vous apporte une nouvelle fois deux pistes audio, une en stéréo, l’autre en 5.1. Et, comme souvent maintenant chez nous, seule une version 10 bits vous est proposée.

Permettez-moi de vous souhaiter un bon visionnage et je vous donne rendez-vous d’ici quelque temps pour la sortie du volume 5 de The Empty Box and Zeroth Maria.

PAGE PROJET

LIENS DE TÉLÉCHARGEMENT

NOTER L'ÉPISODE

Rating: 4.7/5. From 5 votes.
Please wait...
Voting is currently disabled, data maintenance in progress.
Présent à la Yarashii depuis juillet 2014, je suis à la fois Administrateur, Rédacteur, Traducteur et Vérificateur Qualité au sein de l'équipe. Féru de lecture et d'écriture, j'ai une affection toute particulière pour notre chère langue française, et ce malgré toute sa complexité et ses nombreuses subtilités !

11 COMMENTAIRES

    • Bonjour @merci, tu fais bien de le signaler, nous allons voir si nous pouvons corriger cela.

      EDIT : En fait, il s’avère que le fichier est trop gros pour être accepté par les sites supports derrière. Nous ne pouvons malheureusement pas vous le proposer via Jheherg. J’ai retiré le bloc concerné dans l’article.

  1. Une version 8bit de prévue SVP ?
    Ce n’est pas fluide du tout sous android TV (testé sur une mibox 3) car ce n’est actuellement pas assez puissant actuellement pour lire du 10bits.
    (sauf exceptions)
    Merci,

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici