Sôkyû no Fafner: Dead Aggressor – Exodus Vol.01 FHD

2
669

Bien le bonsoir !

Nous y voilà, dans le dernier tronçon animé existant de Sôkyû no Fafner. Il s’agit de la série Exodus, s’étalant sur 2 fois 13 épisodes en 2015, dont un premier de 35 minutes, exclusif au Blu-ray/DVD. Notre périple en compagnie de Kazuki, Maya et les autres continue donc dans cette suite placée plusieurs années après la fin d’Heaven and Earth.

Il commence à s’être écoulé un certain nombre d’années depuis le tout début, et cela se voit dans les interactions entre les personnages. J’aime tout particulièrement cet aspect dans Exodus. Depuis le temps que l’on côtoie ces individus (et qu’ils apprennent à se connaître), on finit par s’y attacher, et il y a vraiment des dialogues simples mais touchants entre certaines personnes tout au long de la série. J’espère que vous aussi, vous apprécierez ce pan d’Exodus.

Mais il n’y a pas que ça évidemment. Attendez-vous aussi à de la grosse bagarre, avec des combats assez impressionnants pour une série TV, dans la continuité d’Heaven and Earth. Et bien sûr, vous aurez aussi droit à votre lot de questionnements philosophico-ésotériques, d’événements étranges, de Festum toujours aussi insaisissables et j’en passe. Pour moi, c’est le meilleur tronçon de la saga à ce jour, se reposant habilement sur tout ce qui s’est déjà déroulé pour se développer pleinement, le tout servi par un enrobage visuel et sonore de haute volée.

Le rythme sera le même que pour Dead Aggressor, à savoir un volume de deux épisodes chaque semaine. Ce qui signifie que nous sortirons les épisodes 13 et 14 ensemble, sans coupure entre les deux blocs d’Exodus.

Avant de vous présenter une musique en particulier pour ce premier volume, je tiens à clarifier une chose. Vous découvrirez dans ces épisodes un nouveau personnage du nom d’Emeli Almond. Comme vous pourrez le voir dans un dessin de l’épisode 2, les Japonais l’écrivent « Emery », c’est également la version anglaise de son prénom. Étant donné que phonétiquement, cela se dit « Emeri » et qu’en japonais, « r » et « l » sont très proches pour ne pas dire confondus, nous avons décidé d’adopter une convention différente, plus féminine à nos yeux (enfin, aux miens surtout). Je ne l’ai pas signalé à l’époque, mais nous avons fait de même avec Kanon, qui s’appelle « Canon » en japonais. Puisque cela correspond déjà à un mot en français, nous avons pris une graphie différente, mais qui respecte la phonétique. N’en déplaise aux féministes qui s’exclameront à grands cris que ce n’est pas à nous de choisir le prénom d’une jeune fille ou aux puristes qui clameront haut et fort au scandale international, cela ne changera pas. Si cela vous semble un outrage impossible à supporter, vous pouvez toujours attendre la fin d’Exodus et le pack de sous-titres qui suivra pour vous faire votre version. Et si cela ne vous satisfait pas non plus, eh bien, allez voir ailleurs si j’y suis. En toute amitié, bien sûr. 🙂

Dans l’optique de concilier tous les bords, je vais terminer en musique. Eh oui, c’est bien connu, elle adoucit les mœurs. Alors, ce soir, un seul morceau, mais quel chef-d’œuvre ! Le voici :

Alerte spoiler ! SélectionnerMontrer

 

Je vous laisse en compagnie de cette musique et de ce volume, et vous donne rendez-vous lundi prochain pour la suite !

PAGE PROJET

LIENS DE TÉLÉCHARGEMENT

NOTER L'ÉPISODE

Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...
Présent à la Yarashii depuis juillet 2014, je suis à la fois Administrateur, Rédacteur, Traducteur et Vérificateur Qualité au sein de l'équipe. Féru de lecture et d'écriture, j'ai une affection toute particulière pour notre chère langue française, et ce malgré toute sa complexité et ses nombreuses subtilités !

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici