Bonjour à tous !

Comme promis, je vous retrouve cette semaine pour une sortie qui, à mon avis, ne pouvait être anticipée par personne. Vous le savez sûrement, en début d’année, je me suis lancé ce pari fou de traduire un premier tome de light novel japonais. Cela s’est fait comme ça, sur un coup de tête, une lubie soudaine que j’ai souhaité approfondir en allant au bout d’un volume. Et nous l’avons publié fin janvier, il s’agit bien sûr de The Rising of the Shield Hero. J’étais curieux de connaître votre réaction face à cette nouveauté d’envergure. Et, le moins que je puisse dire, c’est que j’ai été loin d’être déçu. Je tiens d’ailleurs à vous remercier d’avoir été si nombreux à consulter cet article et la page projet associée, ainsi que pour vos retours très positifs dans l’ensemble. La suite de cette section était suspendue aux « résultats » de cet essai, et voici mon verdict : Elle continuera !

La preuve aujourd’hui avec une nouvelle production littéraire, mais qui ne sera pas le deuxième tome de The Rising of the Shield Hero. Il faudra attendre vraisemblablement cet été pour cela. Non, en ce lundi 2 avril, j’ai voulu vous apporter le 1e tome d’une autre série que j’ai lue récemment et qui me tentait depuis un certain temps : The Empty Box and Zeroth Maria (Utsuro no Hako to Zero no Maria).

Quid de cette œuvre ?

Il s’agit en fait d’une saga terminée de sept volumes, qui a la particularité d’être le light novel le mieux noté du fameux site MyAnimeList (ou MAL pour les intimes), avec une note établie à 8.96 à l’heure où je vous parle. Intrigué depuis déjà un an par cette œuvre sortie un peu de nulle part, j’ai eu le plaisir d’apprendre sa parution anglaise chez Yen Press à la fin de l’année dernière. Je me suis donc mis en tête de la lire, afin de voir ce que valait le commencement de cette série. Et, ma foi, je dois dire que je saisis déjà mieux l’engouement un peu « secret » autour de The Empty Box and Zeroth Maria.

De quoi cela parle-t-il ? Eh bien, nous suivons le quotidien tout ce qu’il y a de plus banal de Kazuki (encore un) Hoshino, un élève de seconde lambda qui n’aspire qu’à une seule chose : que sa vie reste tranquille. Or, un jour, en fin d’année scolaire, débarque Aya Otonashi, une nouvelle élève aussi belle qu’atypique, proclamant haut et fort que cela fait plus de 20 000 fois qu’elle essaie de l’atteindre, et qu’elle fera tout pour le briser. De ce postulat intrigant va s’ensuivre une histoire maligne, habilement construite via une chronologie déstructurée et une narration maîtrisée qui fait tout pour nous mener en bateau.

Je vous conseille de ne pas mettre trop de temps à le lire, car il faut bien suivre tous les tenants et les aboutissants du scénario, qui n’a de cesse de jouer avec nos nerfs ! Mon cher Taka, une nouvelle fois relecteur sur ce coup, pourra vous le confirmer… Je tiens d’ailleurs à le remercier, lui ainsi que l’honorable Zapi, pour leur concours dans la relecture de ce premier volume.

En vérité, il y a davantage de raisons derrière ce choix d’œuvre. Quand cette série s’est imposée un peu plus fermement dans mon esprit, je suis allé faire un tour sur Internet afin de voir ce qui existait en français. Et, oui, une traduction du premier tome a déjà vu le jour, sur le site Baka-tsuki. Néanmoins, après l’avoir parcourue, j’en suis arrivé à la conclusion qu’il m’était possible de proposer une alternative plus solide, et ce pour trois raisons :
1) Bien que la traduction en elle-même soit correcte, j’y ai trouvé un certain nombre de fautes ainsi qu’un manque de « style littéraire ».
2) Cette traduction a été réalisée à partir d’un travail amateur anglais, et non de la parution officielle de Yen Press.
3) L’auteur de cette traduction n’a pas attaqué le tome 2 entièrement, il en a fait un morceau, passant ensuite au tome 3. Le rythme et le choix des passages transcrits paraissent donc inégaux.
De cet état des lieux, j’ai estimé pouvoir me lancer dans cette nouvelle aventure, en partant de la version américaine, avec toujours ce souci de naturel et de fluidité qui régit mon travail. Cela peut sembler un brin prétentieux, mais je considère que mon affection pour la langue française alliée à mes capacités dans ce domaine peuvent déboucher sur une production à la hauteur de vos (et de mes) attentes. J’espère de tout cœur que vous l’apprécierez.

Bien évidemment, comme à notre habitude, nous vous encourageons à réagir à cet article, via les commentaires notamment. Si cela vous a plu, parlez-en autour de vous ! Comme vous le savez, vous êtes notre meilleur moyen de nous faire connaître, et rien ne remplacera jamais un conseil avisé de la part d’un proche. Alors, n’hésitez pas !

Concernant la suite de cette section, j’en rassure certains. Non, je ne me lance pas dans 36 séries à la fois. Ces deux-là seront les seules sur lesquelles je travaillerai jusqu’à la fin de The Empty Box and Zeroth Maria, qui compte 7 volumes au total. Le tome 2 est sorti aux États-Unis il y a peu, et je l’ai déjà lu. Le rythme américain semble être d’un livre tous les 3-4 mois. Quant à moi, je pense pratiquer l’alternance, histoire de ne pas m’enliser sur une des deux séries. Ma prochaine traduction sera donc le volume 2 de The Rising of the Shield Hero, prévue pour l’instant pour le début de l’été.

Je vous laisse à présent en compagnie de cette nouvelle œuvre au sein de la Yarashii, et vous souhaite une agréable lecture !

PAGE PROJET

LIENS DE TÉLÉCHARGEMENT

NOTER L'ÉPISODE

Rating: 4.9/5. From 8 votes.
Please wait...
Présent à la Yarashii depuis juillet 2014, je suis à la fois Administrateur, Rédacteur, Traducteur et Vérificateur Qualité au sein de l'équipe. Féru de lecture et d'écriture, j'ai une affection toute particulière pour notre chère langue française, et ce malgré toute sa complexité et ses nombreuses subtilités !

12 COMMENTAIRES

  1. Et dire que j’ai toujours pas commencé la lecture du tome 1 de The Rising of the Shield Hero !
    Je prend quand même, j’essayerai de lire ça quand j’aurai du temps (un jour peut-être !)
    Merci à vous

  2. Excellent LN je me suis plongé dedans et j’ai du me forcer à faire une pose pour aller manger tellement la narration est prenante.
    Merci pour ce travail de qualité et hâte de lire le tome suivant.

  3. I put this through google translate to see what the post meant – came across it on twitter. So if I understand correctly you are translating Yen Press’ translation into french. You should be aware of some things then. Although the prose is better in the official translation by Yen Press, there are quite a few mistranslations. Like the line « You are this close to falling into my trap » said by Daiya. The official translator translated a metaphor literally. The fan-translation has a more correct translation for that sentence (and in general too). Also there are some problems with the Hathaway scene too.

    As for volume 2, there are some (mystery) elements in the book that the official translator completed ignored because they didn’t work well in English and didn’t even mention it. However maybe they will work in French so translating off of Yen Press’ version would mean that that element is completely lost which I think is an important part of the book.

    If you are interested in knowing what Yen Press’ translation got wrong so you can do it correctly in your translation, just answer to this comment saying so and I will send you an invite to our discord server dedicated to the novel. Otherwise any other means of contact would suffice.

    • Hi Hako,
      You’re correct, I’m translating Yen Press version into French.
      Thank you for your comment, I would be quite interested to know more about those mistranslations from that official release.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici