Bien le bonjour,

Aujourd’hui, je vous retrouve pour une sortie que vous n’attendiez pas, j’en suis certain. Je peux même deviner quelques froncements de sourcils devant le format de cette publication. Car, oui, nous vous apportons le premier volume d’une nouvelle série de LN au sein de la Yarashii : If It’s for My Daughter, I’d Even Defeat a Demon Lord (ou UchiMusume pour faire court et pour frimer en société).

Là, vous vous dites sûrement : « Quelle est donc cette sorcellerie ? Light, tu nous as bien dit que tu étais en pause en ce moment et que tu ne commencerais rien de nouveau, et voilà que tu agites le début d’une série inédite sous notre nez ! » Effectivement, je suis bel et bien en pause et je ne compte pas démarrer quoi que ce soit de nouveau avant la fin de The Empty Box and Zeroth Maria. Alors, comment expliquer cette situation ?

La réponse est d’une simplicité proprement remarquable : je n’en suis pas le traducteur. Incroyable, n’est-ce pas ?

Eh oui, figurez-vous que le milieu de la traduction amateure francophone de light novels est un petit cercle fort restreint et nous avons reçu il y a quelques mois un mail de la part d’un certain AndyS nous proposant de lire son travail sur la série If It’s for My Daughter, I’d Even Defeat a Demon Lord afin, pourquoi pas, de le publier chez nous. L’initiative étant rare, et donc à saluer, nous avons réfléchi et discuté ensemble, puis décidé que cela pourrait être l’occasion idéale d’élargir un peu notre collection (fort modeste, reconnaissons-le) et d’inclure davantage de diversité dans les œuvres que nous proposons.

Et le bougre ne s’est pas arrêté là puisqu’en réalité, il a pratiquement déjà traduit l’intégralité de la série, qui compte 8 volumes ! Sachez toutefois une chose : nos relecteurs et contrôleurs qualité habituels (dont je fais partie) sont malheureusement bien occupés en ce moment. Relire un LN n’est pas un acte anodin et demande du temps ainsi que de la motivation. C’est pour cela qu’il n’y a ici qu’un seul et unique relecteur pour cette série, en la personne de notre estimé Zapi, cette machine cet homme infatigable et inusable. Nous nous sommes donc principalement attachés à la mise en forme, afin d’avoir un rendu aligné avec celui de nos « productions internes », si vous me passez l’expression. Soyons conscients qu’il s’agit d’un style différent de ce à quoi la Yarashii vous a habitués jusqu’à présent et que le processus de relecture a été un peu moins poussé que d’habitude. Rien d’alarmant en soi, mais je pense qu’il est important de se montrer honnêtes sur ce point. Comme je l’ai dit, cette section réclame du temps et de la motivation, choses difficiles à maintenir sur le long terme et pour tous ses acteurs.

Nous continuerons donc à publier cette série suivant ce modèle, et ce jusqu’à son terme, je l’espère ! Chaque série achevée chez nous est un véritable accomplissement en soi, surtout pour des LN…

À présent, il est temps de vous en dire plus sur l’œuvre elle-même, voici donc d’abord son synopsis :

Dale est un aventurier chevronné et cool qui s’est fait une réputation malgré son jeune âge. Un jour, alors qu’il s’engage dans une forêt, il fait la rencontre d’une petite démone au seuil de la mort. Incapable de l’abandonner ici, il décide de la ramener chez lui afin de prendre soin d’elle, et ainsi devenir son père adoptif.

Malgré son appartenance à la race des démons, la petite Latina est adorable et remplit de joie la nouvelle vie de Dale. Néanmoins, celle-ci pourrait bien cacher un secret… Que faisait-elle perdue dans la forêt à l’agonie ? Et surtout, pourquoi porte-t-elle la marque d’un criminel ?

Ensuite, n’ayant pas lu le premier volume, j’ai demandé à Zapi de vous donner son avis dessus. Voici donc ce qu’il m’a transmis :

Quand j’ai découvert à travers la relecture, « Uchi Musume » ou « Pour ma fille », autant vous dire que je ne m’attendais pas à tant de mignonneté !
La première chose que je me suis dit en découvrant l’œuvre, c’est que ç’avait un air de « Usagi Drop » en version isekaisée.
Il y a bien quelques ressemblances, mais dans Uchi Musume, je me retrouve constamment à sourire lorsque Latina agit de manière aussi adorable et à espérer le meilleur pour ce petit soleil.
Vous l’auriez deviné, mais pour ceux qui sont plutôt dans les lolis ou dans les œuvres apaisantes comme Usagi Drop, je vous recommande cette œuvre !

Lire le premier volume de « If It’s for My Daughter, I’d Even Defeat a Demon Lord » a été une belle découverte pour moi ! Autant vous dire que j’ai hâte de travailler sur la suite !

Voilà pour la séquence promotionnelle. (Oui, on est moins pompeux qu’avec Lucy !)

Nous espérons que cette publication vous plaira, je ne peux malheureusement pas avancer de date ou de rythme de sortie pour la suite, tout dépendra du bon monsieur Zapi.

Je vous souhaite à tous une agréable lecture et vous donne rendez-vous… En fait, aucune idée, je ne sais pas du tout quel est le prochain article que j’écrirai, alors à une prochaine fois !

PAGE PROJET

LIENS DE TÉLÉCHARGEMENT

NOTER L'ÉPISODE

Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...
Présent à la Yarashii depuis juillet 2014, je suis à la fois Administrateur, Rédacteur, Traducteur et Vérificateur Qualité au sein de l'équipe. Féru de lecture et d'écriture, j'ai une affection toute particulière pour notre chère langue française, et ce malgré toute sa complexité et ses nombreuses subtilités !

6 COMMENTAIRES

  1. Je crois que tu as fait une faute de frappe dans ton message, Zapiboss. Tu devais vouloir dire relire et non traduire 😉

    De mon côté, j’ai regardé la série en entier et je peux vous dire que l’anime adapte le LN jusqu’à la moitié du tome 3.

    Et pour ceux qui veulent savoir quand est-ce que la raison de l’exil de Latina sera expliqué, il faudra attendre le tome 6.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici