Bonjour à tous !

Aujourd’hui est une nouvelle date à marquer d’une pierre blanche pour la Yarashii. Un peu plus d’un mois après la saison deux, voici notre dernière grande intégrale célébrant la sortie de notre site actuel : la saison une de Seitokai Yakuindomo ! Eh oui, déjà, me direz-vous ! En effet, j’avais annoncé encore deux à trois mois de travail, mais les astres sont avec nous cet été et vous pouvez dès à présent profiter de cette intégrale Blu-ray.

Nous mettons donc à votre disposition les treize épisodes de la première saison de Seitokai Yakuindomo. Je ne vais pas répéter tout ce que j’ai présenté dans l’article accompagnant l’intégrale de la saison 2. Je vous invite donc à vous rendre ici pour connaître les détails, notamment de quoi parle cet animé et le contexte à la Yarashii autour de ce projet.

Avec ceci, nous concluons donc à la fois nos grandes sorties estivales et notre travail… sur les séries TV de Seitokai, car oui, comme promis, nous avons loin d’en avoir fini avec la licence. Quatorze OAVs nous tendent les bras maintenant (huit pour la saison une, six pour la saison deux). Là, nous partons vraiment de zéro, comme la première saison, donc cela nous demandera du temps. Nous n’avons pas encore décidé d’un rythme de sortie ni même d’une fenêtre quelconque. En effet, nous avons d’abord consacré nos efforts sur les deux saisons télévisées. Et je profite de ce moment pour remercier encore une fois tous ceux impliqués dans ce projet, notamment l’estimé camarade éditeur Kûro qui a encore œuvré dans des conditions absolument infernales et avec une pression quasi intenable pour nous livrer un travail tout à fait remarquable.

Comme pour la saison deux, je vais à présent vous donner quelques indications sur certains passages de la saison une pour vous aider à mieux saisir des références ou des gags. Libre à vous de les consulter quand vous le souhaitez. En avant l’humour :

Épisode 1 :
Classe « 3-P » : « 3-P » signifie aussi « partie à trois »

Épisode 2 :
Eroge : Visual novel à contenu sexuel explicite

Épisode 4 :
Mesure Cool Biz : Mesure gouvernementale promouvant une manière de s’habiller plus décontractée et légère afin de réduire l’utilisation des climatisations
Yatsuhashi : Pâtisserie spécifique de Kyoto

Épisode 5 :
Love Minus : Référence au jeu de drague japonais Love Plus

Épisode 6 :
Okazu : Désigne aussi bien la garniture d’un repas que des pensées liées à la masturbation
Uke : Désigne aussi bien celui qui subit une technique dans certains arts martiaux que le dominé dans une relation homosexuelle SM
1×9 : La prononciation japonaise est la même que pour « Je jouis »
Avaler le caractère pour « homme » : Charme censé lutter contre la nervosité
Tebura : Signifie aussi bien « venir les mains vides » que « se couvrir les seins avec les mains »

Épisode 7 :
Hameru : Signifie « mettre une chose dans une autre » et, par extension, est une façon détournée de parler de l’acte sexuel

Épisode 8 :
Pai-Otsu : Jeu de mots de Shino entre ceci (maniaque) et « oppai » (seins)
– Butsudan Gaeshi : Terme emprunté au Judo qui désigne aussi la levrette
À 6 min 27 : La « pratique » signifie littéralement « vrai combat » ou « sexe vaginal »
« Je ne suis pas tombée enceinte » : Confusion de Shino sur « kainin », elle interprète « démission » comme « être enceinte » (visible sur l’édition à côté)
– Karui Onnaka : Signifie aussi bien « léger » que « catin »

Épisode 9 :
Anko : Pâte de haricot rouge

Épisode 10 :
Koumon : Désigne aussi bien un portail d’école qu’un anus
À 14 min 03 : Le passage fait référence au manga Kannagi, où l’auteur a remis en cause la virginité d’un des protagonistes. Beaucoup d’admirateurs du personnage se sont alors insurgés contre ses propos
Chinchin : Désigne autant l’ordre donné à un chien pour se redresser qu’un pénis

Épisode 11 :
– Sri Jayawardenapura Kotte : Capital du Sri Lanka
Nikubenki : Signifie salope ou encore sac à foutre. Dans cet épisode, le caractère « niku » est écrit sur la lunette des toilettes, « benki », soit « nikubenki ».
Nyotaimori : Signifie servir de la nourriture sur une femme nue
Wakamezake : Signifie boire de l’alcool sur une femme nue (je vous passe les détails, messieurs, dames, Google est là pour ça !)

Épisode 12 :
Le temple visible dans l’épisode est absurde : En effet, il est censé être bouddhique, mais il présente aussi un sceau de l’Empereur qui le catégorise comme shintoïste.
– Ne-waza : Désigne aussi bien le travail au sol en Judo que des positions sexuelles
« Ce genre de retards » : Fait référence ici aux règles, et donc à la possibilité d’être enceinte
Le passage du poireau : Fait référence à la médecine traditionnelle qui consiste à en chauffer un, puis en détacher l’extérieur avant de l’appliquer sur le visage… ou ailleurs
– Netori : Désigne le fait de voler l’amant d’une autre
– Iku : Désigne autant le nombre « dix-neuf » que le fait d’être en train de jouir
– Netorare : Type de hentai où une héroïne se met en couple avec quelqu’un avant de le/la tromper afin de le/la rendre jaloux/se et par extension, susciter la même émotion chez le spectateur (oui, oui, c’est perché)

Épisode 13 :
Le générique au début est en fait celui de « Mito Koumon » : Tsuda l’interrompt donc évidemment à cause des droits d’auteur.

Voilà, vous savez désormais beaucoup de choses sur les noms des divers pratiques sexuelles japonaises et autres expressions du même domaine, soyez-en fiers ! Je vous souhaite en tout cas un excellent visionnage. Moi, je suis crevé avec ces intégrales, je vais aller me reposer, tiens…

PAGE PROJET

LIENS DE TÉLÉCHARGEMENT

NOTER L'ÉPISODE

Rating: 5.0/5. From 2 votes.
Please wait...
Présent à la Yarashii depuis juillet 2014, je suis à la fois Administrateur, Rédacteur, Traducteur et Vérificateur Qualité au sein de l'équipe. Féru de lecture et d'écriture, j'ai une affection toute particulière pour notre chère langue française, et ce malgré toute sa complexité et ses nombreuses subtilités !

15 COMMENTAIRES

  1. Merci beaucoup pour cette première saison, ou plutôt cette refonte… Et faut bien reconnaître qu’il y a un écart, qualitativement parlant, entre cette nouvelle version et la précédente qui est assez flagrante. Rien qu’au niveau du time, de gros effort ont visiblement été fournis (déjà pas dégueux sur la V1 pour du fansub).
    Une meilleure adaptation est également à souligner, ça fait vraiment plaisir, ces 2 points rendent clairement le visionnage beaucoup beaucoup plus agréable.

    Les effort que vous consentez à fournir davantage de qualité est très appréciez, merci à vous, et continuez ainsi !

    • Effectivement, nous avons retravaillé en profondeur les sous-titres, mais pour la saison 2 uniquement. Je rappelle que nous sommes partis de 0 pour la première saison, ne l’ayant jamais faite auparavant ! En tout cas, nous sommes ravis de voir que nos efforts t’ont plu, nous faisons notre maximum pour rendre une copie propre, même si nous ne sommes bien sûr pas à l’abri de quelques boulettes de temps en temps…
      On compte bien continuer sur cette voie-là !

      • C’est curieux ce que vous me dîtes, pourtant j’ai encore le premier épisode de l’ancienne version qui traine sur mon ordi comme l’atteste :

        http://screenshotcomparison.com/comparison/115024

        Épisode qui justement m’a permis de comparer longuement les deux versions, autrement mon 1er poste n’aurait strictement aucun sens lol…

        Peut-être n’aviez-vous pas terminer le projet lors de la V1 ? Faudrait que je check si j’ai pas les autres épisodes (ou quelques autres) sur l’un de mes DD mais en tout cas, il y a bel et bien eu une V1 (ou un début de V1) de cette première saison… :S

        • En fait, nous n’avions fait à l’époque qu’un seul épisode de la saison 1. Donc, on l’a laissé traîner sur nos serveurs sans jamais vraiment le reconnaître puisqu’il n’y a jamais eu de suite avant maintenant 😛

  2. Merci !
    Merci, de nous faire partager cet anime complètement déjanté, mais Ô combien rafraîchissant.
    J’ai hâte de revoir ces épisodes, mais j’attends aussi avec impatience les OAV, et là enjoy le marathon Seitokai.
    Encore merci la team.

  3. Bonjour,

    Merci pour cette saison, vous faîtes un travail formidable. En plus cette série permet de se cultiver, dans l’épisode 5 j’ai appris que le célèbre peintre qui a fait Guernica s’appelait Pablo Picasso et était italien. Moi qui bêtement pensait qu’il était espagnol.
    Enfin, une coquille sur 5 épisodes, c’est cherché la petite bête, mais quand même quelle coquille, si vous faîtes une v2, je crois que je garderais quand même l’épisode fauté, tellement l’erreur est énorme.
    Encore une fois merci pour votre travail et j’attends avec impatience les OAV.

    • C’est vrai, quand on lit son patronyme complet, il apparaît évident que cet homme vient du Piémont, allons !
      Sérieusement, cela fait partie des étonnantes boulettes qui se produisent de temps à autre dans nos épisodes. Merci de l’avoir signalé, l’épisode sera réencodé en temps voulu 🙂

  4. merci pour la saison, mais il reste quelques soucis de time lors des édits ( comme par exemple sur un tableau ou le plan ne ce superpose pas correctement, il a dû être placer en plusieurs parties et certaines sont restés masqué … ). Hormis les quelques troubles de time/édit il y a un point étrange sur le 12ème épisode dans les 10 premières secondes … catégorie: internet japonais … ce serais pas plutôt interprète ? ^^
    Bref, mention passable au Qcheck !!! :p

    • Pour les éditions, celles-ci sont en cours d’ajustement, nous vous indiquerons quand tout sera réencodé. Cela ne gêne heureusement pas le visionnage, mais nous allons tâcher de peaufiner ceci.
      Pour ta remarque sur le 12e épisode, je t’assure que c’est bien ce qui est écrit, c’est une récompense nationale dans la catégorie Internet, rien à voir avec le mot « interprète » !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici